Rechercher

Et de 3 pour les U15 !

U15 élites

Ça passe… mais de justesse

ABCLA – Touraine BC 70-65

Dimanche 10/02. 13h15. Salle Yannick Lemanac’h. Agen

QT : 21-17, 37-29, 52-51

Arbitres : MM. Maneau (24) et Sudeix (24)

Pour l’ABCLA. L’équipe : Albiget (7), Tastet (10), Baros, Etienne (22), Aurientis (13), Ralle, Real (7), Dadalt (5), Chabi (4), Pajani(2). 15 fautes personnelles. Aucun joueur éliminé.

Pour Touraine BC. L’équipe : Addala (3), Djikara (6), Marques (2), Papot (15), Beninga (6), Panse-Malo (9), Mouhri (18), Chartier, Demangeot (6). 18 fautes sifflées. Aucun joueur éliminé.

D’entrée de jeu, les Tourangeaux ont monté à leurs hôtes du jour qu’il faudrait compter sur leur détermination. Dans un chassé-croisé de 5 bonnes minutes, les deux équipes se répondent, avant de voir les locaux prendre l’ascendant, malgré un niveau de jeu bien en-deçà de ce à quoi ils nous avaient habitués. Ils remportent toutefois la période et semblent vouloir accélérer dans la 2ème. Pourtant, sans réussite dans les tirs extérieurs, ils se laissent piéger au rebond par des visiteurs toniques et très mobiles, qu’aucun écran de retard n’est venu contrarier. Ils regagnent le vestiaire avec une maigre avance. On devine la tonalité du discours des coachs, qui se traduit par une reprise plus intense et bien plus collective, leur permettant de distancier leurs adversaires de 10 longueurs. Le moment semblait opportun pour enfoncer le clou et étouffer toute velléité des visiteurs. Il n’en fut rien… Ces derniers, jouant crânement leur chance, ont mis en difficulté les jeunes de l’ABCLA, avec une défense de zone assez haute. Les Lot-et-Garonnais se sont alors mis à balbutier leur basket, incapables de maintenir la constance de leur intensité. Les bleus passent devant et jouent la dernière période gonflés à bloc, menant de 5 points à 3 minutes de la fin. Un tir primé d’Etienne, très présent en attaque tout au long du match, relance alors ses coéquipiers, qui, dans un sursaut d’orgueil ont affolé les visiteurs avec une défense très agressive. Subtilisant de précieux ballons, ils concrétisent en attaque pour l’emporter, sans la manière aujourd’hui. Peu importe, le résultat est là.