Rechercher

Interview 4

En cette période de confinement, nous vous proposons d'aller à la rencontre de joueurs et bénévoles du BCLA au travers de petites interviews.


Poursuivons avec :


En confinement,


- Que fais-tu pour passer le temps?

Une journée type pour moi pendant le confinement c’est réveil à 8h pour une heure de muscu. Ensuite une bonne douche bien bouillante. Puis une petite heure de piano.

L’après-midi je la consacre le plus souvent à la préparation de la saison à venir avec mes U13. Et puis je rentabilise mon abonnement Netflix avec des séries et des films de basket ou Foot US. Et je Skype avec ma mère, mon frère, ma grand-mère et les potes de l’équipe.


- Qu'est ce qui te manque le plus?

Très sérieusement, entraîner mes p’tits.

On était sur une bonne lancée, 2 super tournois en prévisions et bam ça s’arrête d’un coup, c’est frustrant.

Après bien évidemment de jouer, moi. Je m’entraînais 4 fois par semaine entre la Prénat et la N2 (ABC) donc ça fait un gros vide.

Mais confinement ou pas j’aurai été à l’arrêt quand même à cause de ma blessure au genou.


- Qu'as-tu appris à faire?

J’apprends la patience !

Un concept jusque là, inconnu pour moi.


- Quelle sera la première chose que tu feras à la fin du confinement?

Je n’y avais pas réfléchi jusque là mais la première chose que je ferai c’est aller chez le coiffeur ! Et puis j’irai manger un bon plat au Welcome.


Et maintenant, parlons un peu basket.


- Quel est ton parcours?

Alors j’ai commencé le basket à 6 ans avec Robert COMTES à Boé.

J’y suis resté jusqu’à qu’on déménage ma mère,mon frère et moi a Castelculier.

Du coup je suis arrivé à Grandfonds pour la dernière année minimes. Sous la houlette de David Cugnard jusqu’en cadet où pour ma dernière année nous avons remporté la finale du championnat.

J’étais aussi surclassé et une semaine plus tard, en temps que surclassé je remportais un second titre de champion avec l’équipe senior 2. Puis toujours dans le même mois j’ai eu la chance de remporter la finale de la coupe 47 avec l’équipe senior 2 et la finale de la coupe 47 avec l’équipe 1 en N3 en tant que joueur de moins de 21 ans.

Pour ma première année senior, je jouais avec l’équipe 2 en Département, on avait pour objectif de monter en région. Je m’entraînais aussi avec la N3 et je faisais le moins de 21 ans pour certains matchs.

Cette année là on a encore gagné les deux coupes 47 et atteint les 8ème de finale de la coupe de France avec la N3 où on a perdu à Angers et pas de montée non plus avec la 2.

J’ai encore joué 3 saisons sous les couleurs de l’AGS et puis j’ai eu le choix de partir à Puymirol qui venait d’accéder à la région (a nos dépends) ou l'ES Bruilhois.

Je suis finalement parti au Bruilhois qui était en promotion (1 niveau au dessus) mais ça n’a pas matché.

Encore une fois sollicité par Puymirol qui engrangeait sa deuxième montée consécutive j’ai finalement choisi de rejoindre Layrac qui me proposaient de doubler avec la N3 et de jouer le dimanche avec l’équipe 2 en Honneur Région. J’y ai d’ailleurs vécu ma meilleure saison en tant que seniors. On a gagné sportivement notre montée en promotion mais par manque de stabilité de l’effectif nous l’avons refusé et je suis partie pour un nouvelle aventure à Puymirol qui accédait pour la troisième fois consécutive au niveau supérieur.

Dans le même temps Layrac descendait en Prénat pour y rejoindre Puymirol.

Ça a été une aventure loin d’être de tout repos, entre la saison sans coach, celle où on en a vu passer plusieurs, la saison entachée par les blessures. Mais j’en garde des supers souvenirs, j’y ai gagné une nouvelle finale de coupe 47, remporté des matchs mal embarqués et puis les 2 dernières saisons je doublais avec l’équipe 2.

Une bande de potes qui m’a permis de ne jamais lâcher pendant des périodes compliquées et avec qui je retrouvais à tous les coups le plaisir du jeu.

Et après 5 saisons en vert je suis de retour au BCLA.


- Un surnom?

Oui plusieurs, ça dépend avec qui je suis.

Mais dans le monde du basket c’est le rookie (à Grandfonds), Kev, et dernièrement Black mamba pour mon éthique de travail et mon caractère de compétiteur, faut dire que je refuse même de perdre à l’entraînement.


- Quel est ton meilleur souvenir de basketteur?

Je pense pas être capable de sortir un seul meilleur souvenir tellement ce sport m’a fait vivre des expériences énormes ! Alors chronologiquement il y a :

Ma rencontre avec Fred Baros.

Je me revois encore m’installer à ma place dans les vestiaires pour me changer et toute l’équipe qui rigolait en me disant de ne pas m'y mettre. J’ai même pas eu le temps de demander pourquoi que fredo avait ouvert la porte et il me disait « et le rookie, c’est ma place ça ».

Depuis je n’ai joué que 2 saisons sur 12 sans lui. Quand j’ai signé à Aubiac et lui layrac et puis cette année où nous avons quitté puymirol pour lui Aubiac et moi Layrac.

Ensuite mon premier titre de champion en cadet avec cette équipe de pote qu’on était, je dirais même que toute cette saison est un des meilleurs souvenirs.

Puis Il y a 1 match avec la 2 de Layrac qui reste gravé dans ma mémoire, un match remporté de 14 pts après prolongation en étant mené de 21 au début du 4e quart.

Après il y a un match à Puymirol où nous sommes parti à 6 pour affronter un gros de la poule et où nous sommes rentré avec la victoire.

Toujours à Puymirol, pour les 70 ans du club, le dernier match à domicile. On jouait Gaujacq, prétendant à la montée et notre équipe était dépouillée à cause des blessures Ben (Brantus)hernie, Adri (Boué) croisé, Jo (Marlas) fracture de la main, Coucoute (Fabien Lescoute) entorse de la cheville, on était plus que 6 Phil (Gomes), dam’s (Roux), Bébert (Bouet)Tommy Piaï, fredo (Baros)et moi. Pour compléter le groupe Nico (Bourgade) et Jeff (Toffoli) avaient appelés 2 jeunes du club Alex et Clément. Et avec ces 8 joueurs on a gagné de 15 points ce match spécial.

Mais les dernières fois ou j’ai été envahi par le frisson c’est en tant que coach.

C’est quand nous avons pu participer au mondial du mini basket à bourbourg l’an dernier. J’avais que 7 joueurs et je les ai vu se battre chaque minute de chaque match alors qu’ils affronté des gamins qui leur mettaient 10/20kg (au moins) à chaque fois. Je les ai vu renverser tous les pronostics et faire taire les mauvaises langues qui nous prédisaient un tournoi très compliqué au vu de notre effectif. On a arraché chacune de nos victoires pour nous hisser jusqu’en 8e de finale. Mais la fatigue a eu raison de nous et nous avons fini 7e sur 30 en battant une équipe qui nous avait gagné de 12 pts en poule. Lors de ce match on avait les faveurs de public, on avait forcé le respect et certaines équipes chantaient même Layrac ! Layrac !

Et à la fin du match qu’on gagne de 4 points. Quand le buzzer retentit les gamins exultes, sautent, courent vers moi, me sautent dans les bras.

C’était comme si on venait de gagner le championnat.


- Et le pire?

Le pire, je dirais que c’est ma blessure de cette année ... Elle va me tenir loin des parquets au moins 15 mois après l’opération.


- Avec quel joueur rêverais tu de jouer?

Thomas lacombes !

Un ami avec qui je n’ai jamais eu l’occasion de jouer.

On s’est retrouvé dans la même classe en entrant au lycée, et on a de suite accroché. On était un binôme inséparable, le matin en sortie de bus, au baby, en cours, à la pause de 10h pour les chocos, on faisait les mêmes options puis on avait cette même détermination dans l’effort et ce même amour du basket. A l’époque on était obnubilé par dunker ah ah.

On s’est souvent retrouvé sur le même terrain, mais en tant qu’adversaires et en vis à vis direct, c’était chouette. Sauf quand je le voyais renverser la partie à l’avantage de son équipe.


- Quel est le club où tu rêverais de jouer?

Petit je voulais jouer aux Lakers de Los Angeles pour être le coéquipier de Kobe !


- Ta musique d'avant match?

J’ai carrément un playlist !

J’ai du Eminem en grande majorité après j’ai pas mal de 2 Pac et ensuite y a du Wiz Khalifa, du Lil Nas X, et du 50 cent.

Puis en fonction de comment je suis juste avant le match, de qui est l'adversaire et quel est l'enjeu du match, je choisis une chanson que je me met en boucle dans les vestiaires pendant que je me change.

Mais en générale je me mets Teardrops Instrumental de Massive Attack.


- Ton bilan collectif pour la saison?

Forcément, frustré de ne pas pouvoir finir le championnat. Surtout que je suis déçu de nos résultats.

Je déteste perdre c'est sûr, mais là avec l'effectif qu'on pouvait aligner les samedis soir on ne devrait pas avoir à compter nos défaites. A la limite la première à Dax, ou l'équipe était encore en mode préparation.


- Tes objectifs pour la saison prochaine?

Me soigner !!!, et puis il va falloir accepter que je ne puisse pas jouer.

Et si, aller à Pomarez avec mes petits U13 et remporter le championnat !


- Une passion en dehors du basket?

J’ai fait 4 ans de piano quand j’étais petit. Mais j’ai du faire un choix entre les entraînements de basket et le cours de piano le mercredi après-midi.


Merci Kévin d'avoir répondu aux questions.

Rendez-vous Jeudi pour une autre interview.