Rechercher

Le BCLA a ses inconditionnels dans la victoire comme après la défaite


De belles tablées qui démontrent le soutien sans faille au club de basket du BC Layrac-Astaffort./ B. G

Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette soirée sportive soit une fête. Les deux équipes engagées en Prénationale, poule C, le BCLA et le Basket seychois barthéleméen, sont en milieu de tableau. Ce match avait valeur de derby puisque les villages de Layrac et de Seyches sont dans le même coin de Gascogne. Les coachs Layracais Jean-Louis et Fred Albisua avaient misé sur la jeunesse puisque 6 joueurs avaient moins de 20 ans. Tout allait bien dans le meilleur des mondes puisque, à la 19e minute, le BCLA, encouragé par une nuée de bruyants supporters, menait de 17 points. Hélas en seconde mi-temps, les visiteurs reprenaient du poil de la bête, sous les ovations de nombreux accompagnateurs qui avaient fait ce court déplacement, et coiffaient les locaux sur le fil (91 à 87). L'expérience a prévalu sur la fougue. C'est le sport !

Parmi les supporters layracais, on notait de nombreux joueurs de l'ASL («plus de trente», nous a dit Gaël Gaffard). Un pass a été créé pour que les sportifs basketteurs et rugbymen s'encouragent les uns les autres. Le président Pascal Mel, d'autres dirigeants et bénévoles étaient présents… et enthousiastes. Avec d'autres Layracais, ils encouragent cette solidarité interclubs.

Évidemment, la défaite a un peu plombé l'ambiance, mais ça n'a pas duré. Charly Bousquet et les dirigeants du BCLA étaient déçus, mais revigorés ensuite par l'engouement que suscitent ce sport et le soutien à leurs équipes. De mémoire de basketteurs, on avait rarement vu une telle affluence. Le repas d'après-match a mis en lumière le travail désintéressé des petites mains qui s'affairaient pour satisfaire les appétits. Les préparatifs avaient commencé la veille pour les cuisinières : 3 Martine (Aubaret, Barennes et Pin), Marie-Paule Busnel, Maryse Réal, Monique Bousquet, Annette Larroy, Béatrice Barennes, Valérie Capredon, Marie-Noëlle Germain. A féliciter ces dames tout comme le groupe de serveuses et serveurs ! Le potage de potiron (du jardin de Béatrice) était excellent, le poulet basquaise parfait, et après la salade et le fromage, la tourtière à se lécher les babines ! Autour des tables, on oubliait la contrariété pour penser à l'avenir du BCLA ou à bien autre chose. Le sponsor de la soirée : le groupe Cavanese, plateforme primeur qui ravitaille le Grand Sud et la côte landaise en été, était représenté par Christophe Réal et Frédéric Falour.


Le Petit Bleu d'Agen