Rechercher

Le BCLA au… Grand large


Le jeune meneur Hyschem NGouama à la baguette./ Photo Morad Cherchari

Les Layracais se méfiaient de cette équipe d'Adour Dax qui avait remporté deux probantes victoires contre Colayrac et Gaujacq et qui était venue s'imposer sur les bords du Gers la saison dernière.

Dès le début du match, les gars du président Bousquet prennent le match par le bon bout, alternant jeu rapide, jeu intérieur et comme l'adresse est au rendez-vous ils sont devant (26-20, 10e). Dans le 2e quart-temps, si l'attaque est toujours performante, malgré quelques balles perdues, la défense par contre laisse à désirer. Manque d'agressivité individuelle (duels perdus) et oublis collectifs, le rebond n'est pas cadenassé, voilà les Dacquois sur les talons des «black» (43-35, 20e).

À la reprise, après un changement de défense, les protégés du duo Albisua étouffent littéralement les gars de l'Adour qui ne peuvent prendre que des tirs compliqués. Ils impulsent du jeu rapide ainsi qu'une très bonne circulation de balle pour des tirs ouverts et faire un nouveau break (70-48, 30e). Dans le dernier acte, toute l'équipe continue ce travail de sape qui use littéralement les adversaires du jour. Ballons volés, rebonds qui se transforment en contre-attaques gagnantes et l'écart se situe autour de 30 points. Un très bon match de toute l'équipe de bon augure pour le reste de la saison. Toutefois il est impératif de garder les pieds sur terre et de continuer à travailler collectivement. Tout le club, président, joueurs et dirigeants, a une énorme pensée pour Ginette et toute la famille Bellon.


Layrac-Astaffort 100 - CTC Grand Dax 62

QT : 26-20 ; 43-35 ; 70-48.

Arbitres : MM. Legay et Cessot.


Pour Layrac-Astaffort : Fadli (12), Alfredo (6), V. Boué (6), NGouama (12), Ricard (10), Mputu (19), R. Eddehbi (9), Brantus (5), Bianco (2), A. Boué (19).

20 fautes personnelles ; pas de joueur éliminé.


Pour Grand Dax-Adour Dax : S. Dulouat (11), J. Dulouat (9), Delas (11),

Dartiguemalle (7), Dolet (1), Borgioli (13), Lacaze (10).

10 fautes personnelles ; pas de joueur éliminé.


Le Petit Bleu d'Agen