Rechercher

Un derby de gala remporté par l'AC2B

Article Petit Bleu 16/10/2022


Tous les ingrédients étaient réunis pour faire du match un joli derby. Et on n’a pas été déçu ! Pourtant, l’entame du match est largement en faveur des hommes de Derusseau, qui s’octroient le premier quart notamment grâce à l’insolente adresse de Demont à 3 points. Dans la 2e période, sous l’impulsion de Marlas et A. Boué, puis de Boulefaa sous le cercle et de Tascon de loin, les locaux reviennent dans la partie après avoir accusé jusqu’à quinze longueurs de retard.

Plus mobiles en attaque, plus patients aussi, ils arrivent à poser leur jeu tandis que leur défense de zone entrave les velléités offensives des Colayracais. Le score à la mi-temps est prometteur (35-39, 20e). Le 3e acte débute sur les mêmes bases, même si la densité des « blanc » fatigue les protégés de Fred Albisua, qui, désormais, peut s’appuyer sur l’intérieur Cameron Paulding, dont on sent toutes les dispositions, mais qui sera sans doute plus à l’aise dans du jeu de mouvement.

Le jeune Timéo Laulan, auteur d’une très belle partie, parfois face à son père, est très bien épaulé par les cadres de l’équipe qui font le job. Cela ne suffit pas encore pour contrer Seremet et ses coéquipiers, mais on sent que les ambitions layraco-astaffortaises sont là. À juste titre… Accusant toujours six points de retard au début du dernier acte (55-61, 30e), les locaux imposent toutefois le rythme (Tascon, Marlas). Avec patience et détermination, les gars du BCLA rejoignent leurs adversaires (68-68), la première des sept phases d’égalité.

Le BCLA pensait tenir la victoire...

Un chassé-croisé étouffant est alors proposé à un public ravi. Les locaux semblent en mesure de l’emporter, menant de quatre points (80-76) à 19 secondes de la fin. Un tir primé assassin, pris avec la planche, relance les visiteurs (80-79). Les « noir » reprennent de l’avance (84-81 à sept secondes). On sent que c’est possible… mais ce diable de Demont égalise presque sur le buzzer. Prolongations… Dans les cinq dernières minutes, les riverains du Gers, fatigués physiquement et sonnés moralement, s’accrochent avec vaillance mais manquent parfois un peu de lucidité. Ils n’arrivent pas à stopper Bareille efficace de près et de loin. Ils échouent dans un match qu’ils auraient pu (dû ?) remporter alors qu’un ou deux coups de sifflet litigieux ne leur ont pas été favorables. Les locaux, toujours en recherche de victoire étaient forcément déçus et frustrés de l’issue de ce magnifique derby, joué dans un excellent état d’esprit, mais ils ont encore montré de beaux mouvements et fait état de tout leur caractère. Alors que leur effectif est encore en construction, ils peuvent légitimement espérer des jours meilleurs.

Benoît Derusseau (coach CTC AC2B) : « On savait que l’on aurait un match compliqué, il fallait qu’on fasse abstraction du classement. On débute très bien la rencontre en maîtrisant nos standards défensifs et en ayant une grosse adresse. Puis, comme une fâcheuse habitude, on n’appuie pas là ou cela fait mal et on tombe dans l’irrégularité. Le BCLA nous a perturbés, a réussi à faire chuter notre adresse et se relancer. La fin de match est un peu irréelle, on arrache la prolongation sur un tir qui vient d’ailleurs. En prolongation, cela nous sourit, on a été solide. Dans la maîtrise, on n’a rien lâché, je suis fier de mes joueurs et de leur état d’esprit, un des paramètres clefs pour moi. Ce fut un vrai beau derby ! Le BCLA a montré ses valeurs et je leur souhaite vraiment de sortir de cette spirale. »

Fred Albisua (coach BCLA) : « C’était un sacré derby un match d’un très très bon niveau. Les deux équipes ont fait un gros match. Vraiment dommage et déçu qu’on ait manqué de maîtrise dans les toutes dernières secondes. Avec trois points d’avance, je demande à mes joueurs de faire faute… et on laisse Demont mettre un tir incroyable derrière l’arc. Ils font la différence en prolongation, ils jouent en confiance et ont eu de la réussite sur des shoots improbables. J’ai les boules pour mes gars mais je suis convaincu qu’on est sur le bon chemin. » LAYRAC-ASTAFFORT 93 – AC2B 97 (a.p.) Q-T : 10-23 ; 35-39 ; 55-61 ; 84-84. Arbitres : MM. Nassiet et Fallouk.

Pour le BC Layrac Astaffort :

35 tirs réussis dont 6 à 3 points, 29 à 2 points et 17 lancés francs. L’équipe : Tascon (23), Tastet (1), Laulan (7), Faget, Marlas (21), Paulding (4), V. Boue (4), Perrion, A. Boue (19), Boulefaa (14). 25 fautes d’équipe, un joueur éliminé (Tascon), une faute technique.

Pour la CTC AC2B :

34 tirs réussis dont 11 à 3 points, 23 à 2 points, 18 lancés francs. L’équipe : Caulier (2), Bareille (17), Molinie, Laulan (4), Catarino (11), Demont (26), Seremet (13), Mangiardi (17), Bakowski (7), Brantus. 21 fautes d’équipe.


Corresp. Nicolas Niedergand