Rechercher

Un vrai combat de titans


Kader Boulefaa a encore été le leader du BCLA des deux côtes du terrain. Andrade-Faty n'y a rien pu./ Photo Jean-Michel Mazet

À l'appel des deux dernières minutes, toutes les options de scénario étaient encore résolument ouvertes (70-70). Le prolifique Eugène venait de répondre à Victoir Larroy derrière l'arc (son 30e point) pour offrir à un public sous assistance respiratoire alors un money time de folie. Seulement voilà, il n'en fut rien puisque le BCLA eut le bon goût de conclure la rencontre sur un 9-0 pour s'octroyer un 4e succès de rang à domicile. Et équilibrer ainsi une balance commerciale jusque-là déficitaire par la faute d'errances répétées loin de Layrac. Si l'apport de son intérieur vétéran s'avéra une fois de plus déterminant avec 22 points et 13 rebonds, le rendement de Kader Boulefaa s'accommoda également, samedi, des généreuses contributions des frères Boué, d'un Larroy «clutch» et d'un Brantus courageux dans la peinture où de nombreuses explications déclenchèrent notamment l'ire du corps arbitral (13 fautes dans la seule 1ère période).

Venus redorer son blason au moyen d'une solide recrue cap verdienne (dont les mollets s'apparentent à des ventres de lapin), le Pau Nord-Est du président Philippe Violleau a longuement secoué son adversaire avant de céder au terme d'un match aussi plein que le Gers. Car l'équipe de Fred Albisua, toujours en manque de sensations collectives du fait des blessures, dut régulièrement pallier sa maladresse par une belle débauche d'énergie au rebond pour se donner de nouvelles munitions et quelques tirs improbables qui aérèrent ses souffrances au plus fort de l'impact béarnais (27-32, 17e). Constamment au contact grâce à une savante rotation qui l'empêcha de sombrer et une défense de zone suffisamment agressive en guise de rampe de lancement, les Lot-et-Garonnais ne lâchèrent jamais l'affaire. Mieux, ils trouvèrent régulièrement celui qui les soulagea. Aux nombreuses égalisations succédèrent parfois des échappées reprises à chaque fois. Nul ne voulait abdiquer dans ce terrible bras de fer qui se choisit toutefois un joli vainqueur.


Layrac-Astaffort 79 – Elan Béarnais Pau NE 70

QT : 19-19 ; 34-37 ; 54-56.

Arbitres : MM. Janico et Thierry.


Pour Layrac-Astaffort :

64 tirs tentés, 26 réussis dont 8 sur 21 à trois points.

29 lancers francs tentés, 19 réussis.

L'équipe : Fadli (6), Michelin (7), Tutrice (3), Larroy (12), Bianco (1),Ricard (8), V. Boué (8), A. Boué (6), Boulefaa (22), Brantus (6).

38 rebonds captés (8 off ; 30 déf). Boulefaa 13, Fadli et Brantus 6.

24 fautes personnelles ; 2 fautes antisportives : Fadli (5e) et V. Boué (14e)

1 joueur éliminé : Tutrice (34e).


Pour l'Elan Béarnais Pau Nord-Est :

68 tirs tentés, 22 réussis dont 8 sur 32 à trois points.

24 lancers francs tentés, 18 réussis.

L'équipe : Okemba (3), Olagaray (10), Zabalou (5), Eugène (30), Bayle (7), Izuel, Mauvoisin (3), Firah, Gilbert (6), Andrade-Faty (6).

20 rebonds captés (3 off ; 17 déf). Gilbert 7 et Bayle 3.

22 fautes personnelles ; 1 faute antisportive : Mauvoisin (40e) ;

1 faute technique : banc (33e) ; 1 joueur éliminé : Andrade-Faty (33e).


E.D.