La presse en parle

04/10/2017

 

Le cœur aurait dû prévaloir sur la raison  

 

 

Sur trois cylindres, sans roue de secours mais avec un cœur énorme, l'USP a bien failli créer la sensation de la semaine, samedi dans l'antre de son ennemi le plus intime. Devant au tableau d'affichage à moins de deux minutes du terme (66-68), l'équipe de Jeff Toffoli, qui n'avait eu de cesse de climatiser la salle layracaise à grands coups de courage et d'options défensives, céda au cours du money time suite à une faute technique qui ne s'imposait pas mais qui modifia l'issue de ce derby passionnant puisque le BCLA sut profiter de l'aubaine pour arracher une victoire contrastée sur le fond et dans la forme.

 

Portés par leurs shooteurs à longue distance, Victor Larroy mué en «clutch player» et Mathieu Ricard, un intérieur capable de s'écarter, les riverains du Gers ne volèrent pas leur succès et de la même façon les Puymirolais non plus le cas échéant. Car la zone 1-3-1 (décrétée à la 11e minute) assortie d'une boîte sur Rémi Menville avec Kévin Tutrice puis Damien Roux en qualité de «body guard», produisit un effet tel que les locaux, qui menaient 23-11 (9e) et encore 31-21 (15e), virent leurs hôtes revenir à hauteur au sortir d'un très significatif 9-0 (32-32, 19e). Éreintés par les fautes (11 contre 6 à la mi-temps), les coéquipiers de Kader Boulefaa souffraient la comparaison aux lancers (5 contre 12 offerts) et au rebond (35-36, 20e). Deux coups de poignet de Larroy donnèrent une nouvelle marge aux garçons de Loulou Albisua (47-41, ,25e).

Mais la crispation gagna bientôt cet ensemble local orphelin d'un Menville muet et qui commit des fautes de frustration jusqu'à rejoindre définitivement son banc (37e). Quatre «gros» tirs (4/4) d'un Roux ressuscité pour l'occasion permirent à ceux de la bastide de croire en un improbable exploit (62-66, 36e). Gomez et Piaï avaient également semé la terreur dans une défense adverse timorée.

Et comme Boulefaa ratait deux lancers à 66 partout (38e), tout laissait à penser que l'USP ferait taire bien des critiques au lieu de quoi, une décision arbitrale et cette propension chez Larroy à assumer d'augustes responsabilités en toute fin de rencontre, permirent au BCLA de se sortir in extremis d'un piège qui s'était à demi refermé.

 

Layrac-Astaffort 76 - Puymirol 68

QT : 25-17 ; 35-36 ; 57-53.

Arbitres : MM. Gomez et Nassiet.

 

Pour Layrac-Astaffort : 60 tirs tentés,

30 réussis dont 8 sur 17 à trois points. 13 lancers francs tentés, 8 réussis.

L'équipe : Perrin (10), Alfredo (1), Wezel (2), Larroy (15), Menville, Ricard (20), Perrion, R. Eddhebi (8), Boulefaa (13), Reverte (9).

21 rebonds captés (6 off ; 15 déf). Boulefaa 8, Ricard et Perrin 3.

18 fautes personnelles ; 1 joueur éliminé : Menville (37e).

 

Pour Puymirol : 61 tirs tentés, 25 réussis dont 6 sur 21 à trois points. 16 lancers francs tentés, 12 réussis.

L'équipe : Tutrice (6), Baros (8), Roux (20), Bouet (4), M. Toffoli (4), Piaï (12), Brantus (8), Gomes (6).

27 rebonds captés (10 off ; 17 déf). Brantus 6 et Baros 5.

14 fautes personnelles ; 1 faute technique : Piaï (40e) ; 1 joueur éliminé : Piaï (40e).

 

E.D.

 

 

 

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square