La presse en parle

06/11/2017

 

Vilain coup de sang de Rémi Menville  

 

À l'automne de sa carrière, l'ancien ailier du GAB a sûrement disputé samedi son dernier match de la saison en cours voire le dernier en qualité de joueur selon les décisions qui émaneront de la commission de discipline régionale désormais détentrice du dossier.

 

À 34 ans, Rémi Menville choisit contre son gré la 34e minute du match pour perdre sang-froid et tout sens commun suite à une faute disqualifiante immédiatement prolongée d'une faute technique puis d'une faute disqualifiante. Hors de lui, en raison notamment d'une frustration offensive (4/15 au tir dont 0/9 à trois points), le fameux N°8 du BCLA eut pour finir le tort de s'adresser à Steve Koukou-Te en des termes malheureux et surtout de le saisir par le col du maillot. Le BCLA menait alors 57 à 52 dans un match d'une folle intensité physique et dramatique. Le 10-0 que l'équipe d'un Loulou Albisua impuissant accusa dans ce contexte ultra-pressurisé finit de déconcentrer un ensemble lot-et-garonnais à cran... faute de maîtrise en dépit de ses diverses échappées (18-7, 9e, 31-20, 16e et 55-44, 30e). Toujours dans le coup à 1'34'' du buzzer (68-67 sur un lancer de David Reverte), les riverains du Gers prirent la marée montante et un second (rédhibitoire celui-là) 10-0 que les Landais instrumentèrent essentiellement depuis la ligne des lancers (29/34). Mathieu Ricard eut beau se multiplier dans tous les rôles dévolus, son équipe éprouva bien des difficultés sur les variations défensives en zone d'un Élan emporté par sa fougue et les vitupérations incessantes de son mentor Chemsi Khedrioui. Souvent heurtée par de nombreux accrochages sur et en dehors du terrain, la rencontre était en train de sourire aux Layracais lorsque survint l'incident de la 34e minute qui mit fin de façon imperceptible alors aux espoirs de locaux en train de passer à côté de leur objectif initial. Et qui doivent impérativement repenser leur recrutement à l'avenir. Car les recrues de l'intersaison n'ont rien de renforts véritables.

 

Layrac-Astaffort 68 - Élan Tursan 77

QT : 18-10 ; 36-35 ; 55-44.

Arbitres : MM. Koukou-Te et Marie.

 

Pour Layrac-Astaffort : 76 tirs tentés,

27 réussis dont 5 sur 27 à trois points.

16 lancers francs tentés, 9 réussis.

L'équipe : Perrin (6), Alfredo (6), Wezel, Larroy (5), Menville (8), Ricard (21), Merceron, R. Eddhebi (8), Boulefaa (10), Reverte (4).

31 rebonds captés (9 off ; 22 déf): Boulefaa 15 et Ricard 4.

27 fautes personnelles ; 3 fautes antisportives : Boulefaa (5e), Menville (34e) et Ricard (40e) ; 1 faute technique : Menville (34e) ; 1 faute disqualifiante : Menville (34e).

 

Pour l'Élan Tursan : 52 tirs tentés,

21 réussis dont 6 sur 16 à trois points.

34 lancers francs tentés, 29 réussis.L'équipe : Vithe Dartos, Durand (21), Sebie (6), Séguy (3), Delseries (6),

Darrieutort, Dufau (11), Darribère (15), De Almeida (11), Marchand (4).

24 rebonds captés (3 off ; 21 déf): Marchand 7, Darribère et De Almeida 5.

17 fautes personnelles ; pas de joueur éliminé.

 

Rapport circonstancié des arbitres et nouveau joueur au BCLA ?

 

Les incidents de la 34e minute ont conduit les deux arbitres à rédiger leurs rapports respectifs. Le Lot-et-Garonnais Benoît Marie, qui a sifflé les fautes antisportive et technique à l'endroit de Rémi Menville, et le Dordognot Steve Koukou-Te, qui a infligé la faute disqualifiante, ont relaté les faits avec force précisions. «C'est la 1ère fois que je me retrouve dans une situation pareille, expliquait hier soir Steve Koukou-Te. Mon intention initiale n'était pas de siffler la disqualifiante mais de m'interposer entre le joueur et mon jeune collègue. Reste que le joueur m'a insulté et attrapé par le col. Voulait-il me frapper ? Je ne crois pas... Il a ensuite lancé une bouteille d'eau en direction de la table de marque.» Pour le président Charly Bousquet, ce fut une soirée très difficile. «Rémi pénalise l'équipe et le club, il en a conscience aujourd'hui. Je pense qu'on va devoir trouver un N°3 de toute urgence car la suspension ne fait pas de doute.»

 

 

E.D.

 

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square