La presse en parle

20/11/2017

 

Le BCLA retrouve tout son allant  

 

Le syndrome girondin a été éradiqué samedi par un ensemble layracais de nouveau atteint par la fluidité de son basket, couvert par une adresse digne d'intérêt et une défense au diapason. Battus à Saint-Médard-en-Jalles et Tresses en début de championnat, les riverains du Gers n'ont pas souhaité réussir ce drôle de Grand Chelem. Et pour cause. Grâce à ce 6e succès, les garçons de Jean-Louis Albisua restent au contact des meilleurs (4e avec le même nombre de points que le 3e) dans la perspective d'une possible accession à la NM3. Dans une rencontre facilitée par le discernement arbitral (31 fautes de sifflées uniquement), la réussite offensive des deux équipes offrit un plaisant spectacle au cours du premier quart (12/17 au tir pour le BCLA contre 9/19 pour les visiteurs). En sortie de banc à la 8e minute, Rémi Menville apportera immédiatement son écot à la marque. Jusqu'à la 14e minute (28-26), le SAM fera jeu égal dans le sillage d'un Maxime Ballade à la conclusion de plusieurs mouvements. Forts d'un «5» de grande taille (1m96 de moyenne), les Mérignacais durent cependant glisser en zone et jouer «small ball» pour tenter d'annihiler les velléités adverses incarnées par un Laurent Perrin très en vue en attaque et sous l'angle statistique.

 

Le festival de Boulefaa

Si les pourcentages d'adresse baissèrent avant la mi-temps, le BCLA conserva suffisamment de maîtrise sur le pressing mérignacais pour virer avec six points de marge à l'heure du changement de côté (43-37, 20e).

En dépit de ses variations défensives, l'équipe de Djamel Mana ne parvint à juguler la poussée de fièvre de layracais inspirés (54-44, 26e). Et restés concentrés des deux bouts du terrain. Le plus gros écart de la soirée culminera à +15 au moment de la demi-heure (64-49, 30e).

À l'entame du dernier acte, Kader Boulefaa, pourtant perclus des maux de son âge, gratifia l'assistance d'un petit festival du meilleur effet (9pts consécutifs) pour donner à la rencontre une autre physionomie (+18 à 75-57, 34e). Le match était alors joué. Et même s'il dut s'employer, le BCLA remporta une victoire bonifiée par une manière quelques fois absente ces dernières semaines.

 

Layrac-Astaffort 85 - SA Mérignac 71

QT : 26-21 ; 43-37 ; 64-49.

Arbitres : MM. Cessot et Guède.

 

Pour Layrac-Astaffort : 

69 tirs tentés, 34 réussis dont 7 sur 19 à trois points. 17 lancers francs tentés, 10 réussis.

L'équipe : Perrin (19), Alfredo (5),Wezel, Larroy, Menville (9), Ricard (13), Malor, R. Eddehbi (10), Boulefaa (21), Reverte (8).

30 rebonds captés (8 off ; 22 déf). Boulefaa 9, Malor 6, Perrin et Menville 4.

19 fautes personnelles ; 1 faute antisportive : Perrin (34e) ; pas de joueur éliminé.

 

Pour le SA Mérignac : 

69 tirs tentés, 29 réussis dont 6 sur 22 à trois points. 17 lancers francs tentés, 7 réussis.

L'équipe : Tournier (5), Maingraut (3), Pontens (14), Ballade (22), Fradet (8), Bobst (7), Rigelo (8), Youssouf, Gelos (4), Benciot.

12 fautes personnelles ; 2 fautes antisportives : Ballade (25e) et Tournier (31e) ; pas de joueur éliminé.

 

E.D.

 

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square