La presse en parle

11/12/2017

 

Le TBC a bien allumé le feu !

 

Un échauffement mené tambour battant sur le répertoire d'un Johnny élu au Panthéon du peuple de France : Layrac ne se doutait pas encore qu'il travaillait à son propre requiem. Mais l'envie ne fit jamais défaut aux uns comme aux autres puisque nous eûmes droit à une rencontre farouche d'intensité, teintée d'une incertitude hypnotique et mâtinée d'une adresse bien au-delà du soupçonnable (55% pour le TBC contre 47% pour le BCLA). Un match qui bascula dans l'hystérie chez des Landais revenus à 81-81 sur deux lancers de l'intenable Darricaut à 2'37'' de la délivrance alors que le poignet de «clutch» Larroy avait offert 7 points de marges aux Lot-et-Garonnais suite à deux tirs primés consécutifs dans le corner (79-72). Mais le poids des fautes offrit alors de nombreux lancers aux joueurs de Gilles Gardères. Tursan en profita pour porter l'estocade au cours d'un cruel money time (81-88, 39e). Et malgré Larroy encore (5/8 derrière l'arc samedi pour un ultime rapproché à 84-88), le BCLA dut se résoudre à céder aux arguments ultra-collectifs de Chalossais dont la profondeur de banc s'avéra autrement plus rentable. Après l'Élan, le TBC est donc venu s'imposer sur les bords du Gers et rajouter une unité à sa série en cours de succès (7 désormais). Fabien Lescoute (ex Puymirol) et ses camarades pouvaient exulter et chanter à tue-tête «Que je t'aime !»

 

Noir c'est noir

Le concert de cette avant-dernière soirée de championnat en 2017 prenait cependant des airs de catastrophe pour des Layracais à qui l'on prêtait une légitime ambition mais que sa dépendance aux «frasques» d'un Kader Boulefaa pourtant perclus de rhumatismes et aux inclinations offensives d'un Rémi Menville trop inconstant. Les anciens du GAB (11/12 aux lancers pour le pivot et 9/20 au tir pour l'ailier) ont souvent monté le volume avant-hier soir pour tenir à bout de bras une formation déséquilibrée mais pugnace à souhait (20-13, 8e, 22-29, 13e, 55-48, 26e et 69-61, 29e). La bande à Loulou Albisua eut régulièrement l'occasion de tuer tout suspense, au lieu de quoi ses errements et la faculté de lecture visiteuse relancèrent constamment un suspense qui finit par choisir son camp.

Noir c'est noir...

 

Layrac-Astaffort 84 - Tursan Chalosse 92

QT : 22-23 ; 41-43 ; 69-64.

Arbitres : MM. Gomez et Manoury.

 

Pour Layrac-Astaffort : 64 tirs tentés,

30 réussis dont 8 sur 21 à trois points.

17 lancers francs tentés, 16 réussis.

L'équipe : Perrin (11), Wezel (2), Larroy (15), Menville (22), Ricard (3), Malor,R. Eddehbi (4), Boulefaa (21),

Alfredo (4), Reverte (2).

22 rebonds captés (4 off ; 18 déf) Boulefaa 9, Menville 4 et Ricard 3.

20 fautes personnelles ; 1 faute antisportive : Boulefaa (26e) ; pas de joueur éliminé.

 

Pour Tursan Chalosse : 60 tirs tentés,

33 réussis dont 5 sur 12 à trois points.

27 lancers francs tentés, 21 réussis.

L'équipe : Tastet (17), Joie (4), Fedensieu (6), Dumartin, Lescoute (6), Marsan Proeres (9), Langlade (17),

Darricaut (19), Larrezet (6), Ducamp (8).

21 rebonds captés (3 off ; 18 déf) Larrezet et Ducamp 5, Marsan Proeres 4.

13 fautes personnelles ; 1 faute technique : Ducamp (29e) ; pas de joueur éliminé.

 

E.D.

 

 

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square